Actualité

Nouveau DPE, le levier de la rénovation

Publié le 19 janvier 2021

Qui a dit que le DPE n’avait qu’une valeur purement informative ? Va falloir se retirer cette vilaine idée de l’esprit, car le diagnostic va jouer un rôle de plus en plus essentiel.

actualité nouveau dpe

 

Et tant pis pour ceux qui avaient réduit le Diagnostic de performance énergétique à la seule étiquette des consommations. Tout faux. Après l’information-sensibilisation sur les dépenses énergétiques, après l’incitation à la rénovation à grands coups de primes et subventions, l’État sort la carte de la coercition. Pas d’autre choix si on veut que la rénovation énergétique décolle enfin.

Qu’on se le dise, le DPE jouera un rôle essentiel. On pourrait même dire qu’une bonne part des dispositifs de rénovation vont à l’avenir reposer sur ses épaules. Comme le contrôle technique automobile, à lui de dire demain si un logement pourra être loué ou même vendu. Avant même que le DPE opposable ne soit placé en orbite avec sa toute nouvelle méthode de calcul (au 1er juillet 2021, on le rappelle au passage), on a déjà eu un avant-goût en début d’année.

Eh oui, depuis le 1er janvier 2021, défense de toucher au loyer d’un bien en zone tendue (28 agglomérations en France) lorsqu’il affiche une classe F ou G. Va falloir s’y habituer, c’est loin d’être fini. En 2022, les propriétaires de logements classés F et G devront également fournir un audit énergétique en plus du DPE lors d’une mise en vente. En 2023, un nouveau seuil de performance énergétique sera glissé parmi les règles de décence du logement. En clair, les pires passoires énergétiques -quelque 100 000 logements selon les estimations- ne pourront plus être mises sur le marché de la location. Rebelote en 2025, puisque le gouvernement a d’ores et déjà prévu de relever le seuil.

L’étau va se resserrer un peu plus chaque année. Objectif ? Éradiquer dès 2028, les 4,8 millions de logements aujourd’hui étiquetés F ou G. Leurs propriétaires n’auront guère d’autre choix, puisqu’à compter de cette date, ils ne pourront plus vendre ou louer leur logement (hormis quelques exceptions dans les copropriétés). Dit comme ça, cela peut sembler un peu sévère. Que les propriétaires se rassurent, des aides comme MaPrimeRénov’ existent déjà, et d’autres ne manqueront pas de surgir rapidement : le gouvernement y réfléchit. Et puis, ils ne sont pas seuls, les diagnostiqueurs sont là aussi. On l’a dit, le DPE n’est pas une simple étiquette, c’est un vrai diagnostic qui s’accompagne de  recommandations et de conseil. Un peu plus encore avec la réforme du DPE.

 

Inscription Newsletter

EX'IM vous informe sur les nouvelles réglementations et les actualités de son réseau

En nous envoyant votre email et toute autre information personnelle, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données prévues aux mentions légales de notre site Internet. Ces données ne seront pas stockées pour un autre usage que pour vous contacter. Elles ne seront ni vendues ni échangées.