Actualité

DPE, le nouvel atout transparence

Publié le 5 juillet 2021

Tout juste entré en service, mais on est loin encore de mesurer toutes les évolutions impliquées par ce nouveau DPE, synonyme de davantage de transparence dans la transaction/location.

Fichu DPE qui risque de bouleverser le marché de la transaction et de la location. Soyons honnêtes, plus d’un vendeur ou même professionnel de l’immobilier s’en dispenserait volontiers. Et ça ne risque pas de s’arranger dans l’avenir, lorsqu’une mauvaise étiquette énergétique sera devenue synonyme d’interdiction de location et de moins-value. Ah, effectivement, ce nouveau DPE risque de corser un peu la négociation.

 

Mais on ne peut pas vouloir tout et son contraire. D’abord, reconnaissons-le, lorsque le bien bénéficie d’un classement énergétique favorable, le DPE sera un atout faisant pencher la balance en faveur du vendeur et du professionnel de l’immobilier. C’est aussi la volonté du gouvernement que d’inciter les vendeurs et les bailleurs à rénover leur patrimoine pour mieux vendre et louer. Comme on le fait déjà avec son automobile où avant de vendre, on s’évertue à corriger les défauts listés par le contrôle technique. Et sans doute que dans les années 1990, plus d’un vendeur de voitures d’occasion a dû maudire la nouvelle obligation avant de l’accepter.

 

Envie d’en savoir plus sur le nouveau DPE ?

Téléchargez le guide du DPE

 

Bien plus que la simple étiquette à laquelle il était réduit jusqu’à présent, ce nouveau DPE devient un outil déterminant pour la valeur réelle d’un bien immobilier. Question de transparence. En témoignent les prochaines mesures annoncées dès le 1er janvier 2022 : affichage de l’estimation des consommations dans les petites annonces, obligation d’un audit (en plus du DPE) dès la mise en vente d’une passoire énergétique, mention obligatoire d’une performance énergétique insuffisante dans les baux et actes de vente (*)…

 

Autant dire qu’avec ce DPE, avec le futur audit aussi, les professionnels de l’immobilier héritent d’un devoir de conseil en matière de performance énergétique. Par exemple, pour faire comprendre à un propriétaire l’intérêt d’effectuer quelques travaux avant de vendre ou de louer : parfois des petits travaux pas forcément coûteux pourront faire gagner une ou plusieurs classes. Au même titre que les diagnostiqueurs, avec ce nouveau DPE, ils risquent de devenir des ambassadeurs de cette rénovation énergétique, devenue priorité gouvernementale.

 

(*) Cette dernière exigence figure dans la loi Energie-Climat du 8 novembre 2019.

 

Inscription Newsletter

EX'IM vous informe sur les nouvelles réglementations et les actualités de son réseau

En nous envoyant votre email et toute autre information personnelle, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données prévues aux mentions légales de notre site Internet. Ces données ne seront pas stockées pour un autre usage que pour vous contacter. Elles ne seront ni vendues ni échangées.