Pourquoi le mesurage est un critère important dans la décence d’un logement ?

Ce que vous allez apprendre dans cet épisode :

  •  Quels sont les différents mesurages ?
  •  Toutes les pièces sont-elles prises en compte, lors du mesurage ?
  •  Est-ce que j’ai le droit de mesurer mon logement moi-même ?

Les mesurages

Deux mesurages existent en fonction du projet du propriétaire : mise en vente ou en location du bien.
Si le propriétaire souhaite vendre le logement, il devra présenter lors de la mise en  vente un mesurage Loi Carrez. Il s’agit du mesurage des surfaces closes et couvertes, à plus de 1,80m. Si le propriétaire souhaite louer le logement, il devra présenter lors de la mise en location un mesurage Loi Boutin. Il s’agit du mesurage de la surface habitable.

 

Comment les diagnostiqueurs calculent-ils la surface d’un logement ?

La surface est calculée en mètre carré. Les critères de mesure changent en fonction du mesurage réalisé : Loi carrez ou Loi boutin.

 

Lors de la vente de ma maison, est-ce que toutes les pièces sont prises en compte ?

Toutes les pièces sont prises en compte sauf les garages, caves et places de parking.

 

C’est quoi un logement non décent ?

La décence est liée au mesurage du logement suite à la Loi SRU.
D’après cette loi, pour être décent un logement doit correspondre à ces critères :

  • Surface habitable supérieure à 9m2
  • Volume supérieur à 20m3
  • Hauteur de plafond supérieure à 2m20

 

Est-ce que j’ai le droit de mesurer mon logement moi-même ?

Un propriétaire peut mesurer son logement. Cependant, l’erreur coûte cher !
Si une erreur de mesurage est décelée après la vente du bien, l’acquéreur peut se retourner contre le vendeur.

 

Vous souhaitez poser une question à notre expert du diagnostic ? Écrivez-nous à : podcast@exim.fr