Mesures d’empoussièrement

Pour vos bâtiments avant, après travaux ou démolition.

Mesures d’empoussièrement

L’objectif de ces prélèvements d’air est de surveiller la concentration en fibres d’amiante dans l’air en vue de protéger les personnes. Chaque fibre d’amiante respirée présente un risque pour la santé. Néanmoins, les pouvoirs publics ont mis en place des seuils réglementaires d’exposition.

FAQ

Contactez votre bureau de contrôle

Pourquoi travailler avec un bureau de contrôles EX’IM ?

Proximité réactivité       6 cabinets accrédités Cofrac        Rapports dématérialisés

Qui est concerné ?

Les mesures d’empoussièrement sont obligatoires pour les employeurs et le personnel réalisant des travaux de retrait ou d’encapsulage, de matériaux contenant de l’amiante (sous-section 3) ainsi que ceux réalisant des travaux de réhabilitations, entretiens, maintenance sur des composants pouvant entraîner l’émission de fibres d’amiante (sous-section 4).

Ces prélèvements d’air peuvent également concerner tout propriétaire disposant de locaux ayant fait l’objet d’un retrait de matériau contenant de l’amiante, ou pour réaliser la surveillance périodique de matériaux de la liste A, score 2.

Pourquoi réaliser ces mesures d’empoussièrement

Le Code de la Santé Publique et le Code du Travail exigent tous deux de protéger les personnes contre les risques liés à l’exposition aux fibres d’amiante.

Seuils d’expositions à ne pas dépasser :

  • Selon le Code de la Santé Publique, les mesures d’empoussièrement servent à vérifier qu’un matériau amianté ne libère pas de fibres d’amiante au delà du seuil réglementaire et ainsi protéger la population.
  • Dans le Code du Travail, il s’agit de vérifier que les opérateurs ne sont pas soumis à une exposition supérieure à la VLEP (Valeur Limite d’Exposition Professionnelle), puis de vérifier que les risques d’exposition aux fibres d’amiante sont minimisées à toutes les étapes d’un chantier de traitement ou de retrait.

Contactez votre bureau de contrôle

EX'IM répond à vos questions :

Que veut dire stratégie d’échantillonnage ?

Etienne de Cannes

La stratégie d’échantillonnage est un document réalisé par le stratège du laboratoire de prélèvement à la suite d’une étude rigoureuse du site (matériaux, mouvements d’air, vibrations, utilisations des locaux). Elle permet de prévoir le positionnement des dispositifs de captage en déterminant des zones homogènes, en particulier dans le cas de gros volumes de pièces et ainsi de limiter le nombre de prélèvements à réaliser tout en garantissant une bonne représentativité pour assurer la maîtrise du risque. La norme ISO 16 000-7 et son guide d’application GA X 46-033 permettent de définir les exigences requises.

Posez votre question, EX'IM vous répond

Contactez nous

Principaux textes réglementaires :

Norme NF EN ISO 16000-7.

Articles R1334-14 à R1334- 29 et R1337-2 à 1337-5.

Article R.4724-14.

Arrêté du 19 août 2011.

Inscription Newsletter

EX'IM vous informe sur les nouvelles réglementations et les actualités de son réseau

En nous envoyant votre email et toute autre information personnelle, vous acceptez que les informations soient utilisées en accord avec notre politique de protection des données prévues aux mentions légales de notre site Internet. Ces données ne seront pas stockées pour un autre usage que pour vous contacter. Elles ne seront ni vendues ni échangées.